Reconfinement

La santé mentale chez les étudiants

Ce n’est pas une nouveauté : les étudiants sont parmi les premiers à payer les conséquences directes des confinements, couvre-feu…Un impact physique certes, mais surtout moral. Plus que jamais, la santé mentale des étudiants est en chute libre : idées noires, pertes de motivation voire suicides…Alors, pour aider celles et ceux qui en ressentent le besoin, de nombreux numéros et espaces permettent d’avoir accès gratuitement à des services d’écoute ou à des séances avec des psychologues.

I. Recevoir de l’aide

1. Soutien Étudiant Info

Source: Facebook

C’est l’une des plateformes les plus complètes en ce qui concerne le soutien psychologique aux étudiants. Sur ce site tu trouveras des ressources sur les dépendances (drogues), sur la santé mentale…Créé pendant le deuxième confinement par Nightline (dont on va parler juste après), il te permet de connaître les services d’écoute entièrement gratuits autour de toi grâce à une carte interactive (disponible ici), de bénéficier de conseils pour prendre soin de sa santé mentale…Les informations sont précises et accessibles à tous: à la fois sur leur site internet (tu trouveras le Guide de soutien psychologique étudiant ici) ou sur leur compte Instagram (@soutien.etudiant).

Les services de soutien disponibles sont valables pour tous les étudiants de France (lien ici ) et varient parfois en fonction de ton académie (si tu souhaites une liste détaillée des structures qui peuvent t’aider, tu n’as qu’à sélectionner ton académie pour l’obtenir ici). Des services d’écoute sont également consacrés uniquement aux étudiants en filière santé, tous renseignés ici.

2. Les lignes à contacter

24H/24 et 7J/7

Nightline

Source: Facebook

C’est un service d’écoute, de soutien et d’information entièrement gratuit et confidentiel qui fonctionne par chat et par téléphone. Créé par et pour les étudiants, tu peux appeler tous les jours entre 21H et 2H30 du matin. Quatre lignes existent : Paris, Saclay, Lille et Lyon.

Fil Santé Jeunes

  • Numéro: 0 800 235 236
Source: Fil Santé Jeunes

Un numéro d’appel anonyme et gratuit qui répond tous les jours (lundi au dimanche) à tes questions, de 9H du matin à 23H. Tu peux aussi contacter la structure par chat ici .

SOS Amitié

  • Numéro: 09 72 39 40 50
Source: La Pépinière

SOS Amitié est un numéro là aussi entièrement gratuit, que l’on peut appeler 24H/24, 7J/7. Pour SOS Amitié, il y aussi un chat disponible ici. Sinon, tu peux contacter les bénévoles de l’association par mail, juste .

Suicide Ecoute

  • Numéro: 01 45 39 40 00
Source: Suicide Ecoute

Suicide Ecoute est un numéro gratuit dédié plus particulièrement aux personnes ayant déjà fait ou envisagé des tentatives de suicide. La prise en charge au téléphone se fait 24H/24, 7J/7 au 01 45 39 40 00.

Sur rendez-vous

Happsy Line

Source: Apsytude

Happsy Line, ce sont les consultations en ligne d’APSYTUDE, destinées aux étudiants et permettant de rencontrer un psychologue peu importe ta situation. Que tu résides en France ou à l’international ou que tu aies des soucis pour te déplacer (handicap notamment), il te suffit de remplir le formulaire (juste ici ) pour prendre rendez-vous avec un.e psychologue à distance. Il est possible de consulter en anglais, en espagnol ou en français et chaque consultation est entièrement gratuite (durée : entre 0 et 45 minutes).

3. Les BAPU

Source: BAPU Marseille

Les BAPU (Bureaux d’Aide Psychologique Universitaire) sont des centres de consultation ouverts à tous les étudiants qui ressentent le besoin d’une aide psychologique. Ce sont des professionnels qui effectuent les consultations qui sont d’ailleurs remboursées à 100 % par la Sécurité Sociale et ta mutuelle.

D’ailleurs, comme toute consultation médicale réalisée dans le cadre du service de santé étudiant (le SIMPPS), il n’y a pas d’avance de frais à faire. La liste de tous les BAPU se trouve ici, mais tu peux aussi en trouver d’autres sur le site Soutien Etudiant.info en cherchant directement ton académie pour trouver les structures que tu peux contacter.

II. Témoigner

De nombreuses associations ou plateformes d’échange « informelles » se sont ouvertes afin de permettre aux étudiants de faire connaître leur conditions de travail et de vie pendant cette crise. Plus il y aura de témoignages, plus on fera entendre nos voix, et plus il y a de chances que notre situation évolue.

1. Etudiants Fantômes

« Monsieur le Président, à 19 ans, j’ai l’impression d’être morte. » Cette phrase est extraite de la lettre d’une étudiante, relayé sur le compte Instagram du hashtag #etudiantsfantomes. Lancé il y a quelques semaines, par des étudiants en première année de Sciences Politiques à Montpellier, le #etudiantsfantomes a fait un carton.

Source: Twitter

Il dénonce le sentiment d’oubli que ressentent les étudiants face aux mesures gouvernementales prises depuis le début de cette crise. Les étudiants sont les « grands oubliés » du débat politique, alors même que tout autre établissement scolaire (de la maternelle ou lycée) est laissé ouvert. Des mesures qui ont une conséquence plus qu’importante sur notre santé mentale et psychologique.

Avec la mobilisation #etudiantsfantomes, les étudiants veulent d’abord montrer la précarité de leur situation et, par l’effet de masse, faire en sorte que des mesures soient enfin prises en leur faveur.

Alors si toi aussi tu veux apporter ta pierre à l’édifice et soutenir ce mouvement plus que nécessaire, tu peux envoyer ton témoignage et ta lettre sur le compte Instagram ou Twitter du mouvement ou encore sur leur adresse email : etudiantsfantomes@gmail.com .

2. La Voix étudiante

La Voix des Etudiants est un nouvel espace de partage, ouvert pour recueillir à la fois des témoignages vidéos ou par écrit. Pour cela, il suffit de contacter les étudiants à l’initiative du projet sur le compte Instagram de La voix étudiante (ici) ou par mail:  hellovoixetudiante@gmail.com.

Malgré cette période très compliquée pour tous, s’il y a une chose dont tu dois te rappeler c’est que tu n’es pas seul et qu’il ne faut surtout pas hésiter à se tourner vers des structures ou des plateformes si tu as la moindre question, démotivation, ou idée noire. Demander de l’aide est un acte valeureux et c’est le premier pas pour aller mieux.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *