Calendrier de l'Avent

Noor Cherif, L’Académie

Dix-huit décembre

Pour le dix-huitième jour du calendrier de l’Avent 100 % initiatives étudiantes, j’ai rencontré (virtuellement) Noor Cherif, une étudiante entrepreneure qui travaille au lancer sa start-up, L’Académie.

Présentation

Noord L'Académie étudiant entrepreneur

Noor est en deuxième année de DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations), en horaires aménagés (une particularité aussi valable pour les sportifs et artistes de haut niveau). Cette particularité lui permet de travailler sur son projet d’entreprise. Après une année en licence d’économie qui s’est solvée par un petit échec, Noor a décidé de se réorienter vers le DUT. Si l’on pourrait croire qu’elle a « perdu un an », c’est pourtant grâce à cette année en économie, qu’elle a eu l’idée du concept de sa future entreprise: L’Académie.

Larguée pendant les cours en amphi, elle a du prendre des cours de soutien…Choquée devant le prix exorbitant d’une heure de cours de soutien (et surtout, pas du tout adapté au budget d’un étudiant), elle commence à réfléchir à un moyen de rendre le soutien accessible aux étudiants. « 30 € pour une heure de soutien, c’est pas donné à tout le monde« , déclare-t-elle. Alors, pourquoi pas mettre en lien les étudiants entre eux afin qu’ils puissent se donner des cours de soutien ? Une solution gagnante pour tout le monde : des cours à prix réduits et un job flexible pour d’autres.

Créer sa propre entreprise, mode d’emploi

Le Catalyseur

Le Catalyseur Toulouse Université Paul Sabatier

En rentrant en DUT GEA, Noor s’inscrit au Catalyseur, l’incubateur de l’université Paul Sabatier. Cet accompagnement gratuit l’aide énormément et lui permet d’avoir un soutien lorsqu’elle en a besoin autour d’ateliers, de tables rondes… Plus récemment, elle a été sélectionnée avec son projet pour le concours national Les Entrep’, un concours qui permet de mettre en lien des porteurs de projets (comme Noor) et de leur donner la possibilité de former une équipe de porteurs de compétences.

Les Entrep’

Les Entrep'

Le but, c’est que chaque porteur de projet puisse avoir le plus de profils possibles dans son équipe, afin qu’elle soit vraiment pluridisciplinaire. Par exemple, Noor avait besoin de porteurs de compétences en informatique, et a donc recruté des personnes qui avaient ce profil. De novembre à mars, avec Les Entrep’ et son équipe, elle a pour mission de créer le business plan de L’Académie et de le présenter en mars, lors du concours national. Avec Les Entrep’, Nour et son équipe bénéficient d’un véritable coaching de plusieurs heures par semaines, ainsi qu’un suivi avec un parrain et un coach par équipe.

Le Statut National d’Etudiant Entrepreneur

Depuis qu’elle est entrée au Catalyseur, Noor bénéficie aussi du statut SNEE (Statut National d’Etudiant Entrepreneur), donné par la structure nationale dédiée à l’entreprenariat étudiant, Pépite Ecrin. Et cela lui permet aussi d’assister à des ateliers une à deux fois par mois, au sein du réseau national des Etudiants Entrepreneurs de France.

L’année de recherche

« Dans la vie il faut se lancer des projets, pas se mettre des barrières. » Noor

Si Noor lance officiellement son projet dans quelques mois, elle a passé l’année précédente à faire des recherches intensives. Pour trouver des contacts, aller en workshops, en ateliers et se renseigner, lire, apprendre le plus de choses possibles sur l’entreprenariat…Un parcours pour le moment sans faute, sur lequel elle travaille énormément depuis de nombreux mois.

« Maintenant, je suis vraiment prête à me lancer. » Noor

La question se pose alors : comment garde-t-elle la motivation ? Comment ne pas baisser les bras, lorsqu’on voit le projet stagner, ne pas avancer ? Clairement, l’entreprenariat, c’est aussi se remettre en question en permanence. Pour le meilleur, comme pour le pire. « Y’a des moments où tu baisses les bras, et d’autres où t’as l’impression que ton projet ne servira qu’à toi », affirme-t-elle. D’où l’importance d’être soutenue par des structures comme le Catalyseur, les Entrep’…qui apportent un soutien indispensable sur tous les plans.

Se lancer à son compte, les avantages

Vu l’investissement demandé pour lancer son entreprise ou sa start-up, l’entreprenariat n’est clairement pas à prendre à la légère. Pour Noor, lancer L’Académie dans quelques mois lui impose un emploi du temps très, très chargé. Elle travaille plusieurs heures par jour sur ce projet, sans compter les cours en semaine et son job étudiant dans la restauration le week-end. Il faut être sacrément accroché et endurant. Mais au final, le fait d’entreprendre, c’est vraiment un vecteur de motivation pour elle, une raison de se lever tous les matins et de donner le meilleur d’elle-même pour ce projet. « Pour moi, entreprendre, ce n’est pas une tâche. » affirme-t-elle.

« Le fait d’entreprendre à côté de mes cours, ça me pousse à être efficace sur tous les plans. » Noor

S’adapter, c’est aussi la clé. Elle s’adapte aussi en fonction de son énergie et de sa motivation : si elle est en phase de grande motivation, elle en profite pour avancer le travail et pallier ainsi à ce qu’elle ne fera pas quand elle est moins motivée.

Pour la suite

Pour la suite, elle attend le mois de mars pour connaître les résultats de L’Académie au concours national des Entrep’. Dans tous les cas, elle est consciente que les choses vont très vite s’accélérer à ce moment là. Noor envisage également de faire une levée de fonds sur Ulule afin de financer tous les frais nécessités pour le lancement du projet. Côté études, elle envisage de faire une troisième année de licence en marketing. Peu importe l’aboutissement et le résultat du projet pour elle, Noor est de toutes façons persuadée qu’il y aura forcément de quoi être reconnaissante : soit la réussite, soit le retour des gens sur L’Académie.

Et pour terminer, si Noor avait une dernière chose à ajouter, ce serait « jouez aux legos ».

En bref, si tu veux en savoir plus sur Noor et son projet L’Académie, tu trouveras des informations sur les réseaux sociaux du Catalyseur, ou sur son compte Instagram perso!

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] c’est le projet porté par Noor Chérif, étudiante entrepreneure. On la recevait pour le calendrier de l’Avent il y a de cela quelques […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *